• Violette Thouzeau

Ne courbons plus le dos et adoptons la bonne posture !

Mis à jour : févr. 1

Lorsque nous évoquons la prise de parole, nous avons souvent tendance à penser en premier lieu au contenu, puis éventuellement au regard, à la gestuelle et à la voix. Mais avant même de commencer à parler et à bouger, n'oublions pas un élément primordial : la posture.


En effet, en véhiculant assurance et ouverture, notre posture corporelle permet d'augmenter l'impact de nos présentations. Dans le langage non verbal, droit dans son corps signifie droit dans sa tête, droit dans ses idées, sûr de soi, et par conséquent confiance pour l'auditoire.


Il est donc important de bien redresser le buste et de se tenir droit, la tête verticale et les épaules écartées.


Cette position aura par ailleurs la vertu de relever le visage et les yeux, idéal pour adresser un regard franc à nos interlocuteurs, et celle d'écarter nos bras, pour une attitude ouverte.


J'ai peur de paraître arrogant(e) en en faisant trop

Bien sûr, il ne s'agit pas d'adopter une posture trop en arrière et un menton trop relevé, sous peine d'être considéré(e) comme hautain(e). En étant volontairement triviale pour illustrer, je dirais que l'idée n'est pas de faire le gorille !

Pas de panique : on peut tout à fait se tenir droit et avoir un bon port de tête sans paraître méprisant(e) : une attitude humble et accueillante (bras ouverts, sourire et regard chaleureux) nous gardera loin de l'arrogance.


Quelques conseils pour améliorer sa posture :


  • Servons-nous de notre miroir : oui je sais, c'est pénible... mais très efficace ! On se positionne face au miroir, debout, et on redresse le dos, les épaules vers l'arrière comme si on voulait les rapprocher. On pivote ensuite de profil pour regarder si notre dos est droit. Concrètement, il faut que l'arrière de nos épaules soit sur la même ligne verticale que nos fesses. Si le dos est encore un peu rond ou si l'avant des épaules est plus avancé que le buste, c'est que ce n'est pas assez...

  • Adossons-nous à un mur : si le mur n'est pas en contact avec nos épaules et avec notre tête, mais uniquement avec le haut de la colonne, au milieu des omoplates, c'est qu'on ne se tient pas assez droit. Allez, on se force un peu !

  • Bombons le torse : comme souvent en prise de parole, au début on force le trait pour s'entraîner et ensuite on trouve le bon curseur. N’ayons pas peur : généralement, on part de loin donc on a une grande marge de manoeuvre avant d'en faire trop ! Et quand on sent qu'on frise objectivement l'arrogance, on trouve le juste milieu ;)

  • Entraînons-nous quotidiennement : comme pour le regard, on essaye d'intégrer cette pratique dans la vie de tous les jours, car oui, se tenir droit, c'est toujours une bonne idée ! Dans une file d'attente, dans le métro, assis à son bureau... on prend l'habitude de se redresser (détail non négligeable : notre dos nous remerciera !). Ensuite on le fait quand on parle avec ses collègues, ses amis, sa famille... en les regardant dans les yeux bien entendu (cf lien en bas de page pour l'article sur le regard)

Avec un peu de pratique, je vous promets qu'on ne peut plus faire autrement !



Allez, on arrête de subir nos prises de parole et de courber le dos... et on relève le menton !


N'hésitez pas à me raconter vos progrès ou difficultés en commentaire ou via le formulaire de contact !


Toutes les astuces de la coach sont à retrouver ici.

Posts récents

Voir tout
  • LinkedIn Social Icône